Textes

Les Castes

By 25 janvier 2021 janvier 27th, 2021 No Comments

La Perfection, ce n’est pas de faire quelque chose de Grand et de Beau, c’est faire ce qu’on fait avec Grandeur et Beauté.

– Swami PRAJNANPAD

La Religion a toujours fait des ravages de tous ordres dans le Monde, alors que le progrès et la science sont là pour démystifier et ouvrir les esprits que l’on veut plonger dans l’âge obscur des temps. Les cerveaux semblent fermés à la Logique, à la Réflexion, à l’Analyse de tout ce qui constitue le Monde. Les spécialistes de l’endoctrinement verrouillent les cerveaux, empêchant ainsi de faire fonctionner l’Intuition des individus créatrice d’analyses par la mobilisation des sentis ; Ceux qui leur échappent conquièrent plus facilement leur Libre Arbitre et sont capables ainsi d’engendrer de nouveaux concepts.

Refuser toute doctrine, se désimprégner d’idées politiques ou religieuses auxquelles nous avons été dès notre enfance confrontés, c’est en quelque sorte imperméabiliser notre Pensée et acquérir la vraie Liberté. Notre pensée, ainsi débarrassée des dogmes et de toute influence nocive, peut nous aider librement à engranger de nouvelles connaissances et cela en toute sérénité. Nous progresserons alors sans aucune entrave dans cette société où de nombreux individus sont esclaves de son système régenté par ceux qui ont le Pouvoir.

S’il existait un dieu ce serait un monstre, il n’aurait rien d’humain.

Castes en Inde 

  1. Brahimins : Prêtres, intellectuels / Réflexion fondamentale –  Conceptualisation
  • Elite
  1. Kshatrias : Guerriers, Administrateurs  / Combativité – Résilience –Autorité
  • Roi, Armée
  1. Valsyas : Artisans – Commerçants / Gestion – Mise en œuvre
  • Banques – Propriétés
  1. Sudras : Ouvriers – Fermiers / Force physique – Productivité – Obéissance
  • Fonctionnaires – Paysans

INTOUCHABLES : Précarité – Marginaux

  1. PARIAHS/HARIJANS/DALIT : les « sans caste » – tous les métiers touchant à la mort, les déchets, la saleté, etc… / Obéissance – Fatalisme – Abnégation.

 

                                        Les Castes Occidentales 

Inégalités :

Les êtres humains naissent inégaux ; génétiquement, anatomiquement et physiologiquement. Ils sont donc déjà à la naissance classés dans une couche sociale bien spécifique. Nous verrons plus loin leur classement dans la hiérarchie des CASTES –

Déjà cette inégalité liée à leur héritage génétique s’associe au milieu dans lequel ils se situent : milieu pauvre, aisé ou riche – À remarquer qu’il faut éluder le facteur chance dans leur existence ; à savoir réussite en ascension dans la société, bonne santé et épanouissement.

Pour l’instant et depuis des millénaires rien n’a changé pour les individus dans leur existence au sein d’une société organisée – les vicissitudes sont les mêmes, tout en considérant les progrès techniques qui modifient les perceptions de l’humain – Mais il y a une constante ; la recherche d’équilibre et de bonheur n’est pas atteinte par tous les individus –

Le souci des populations a toujours été la Nourriture – Les famines n’ont pas complètement disparu dans le monde de l’An 2000 ; l’Afrique en est un exemple – Ce qui pose la question : Manger serait plus important pour l’Humanité que toute autre chose ?

La soif de progrès, de créations, de nouvelles technologies, de jouissances des produits obtenus par toute cette science détermine de nouveaux comportements qui affectent de plus en plus en masse des peuples entiers –  les individus des quatre coins du monde se fondent peu à peu dans une uniformité tout en étant relié par une communication de plus en plus rapide – des techniques font que les humains intègrent des conceptions nouvelles d’utilisation d’engins ultra perfectionnés autant dans les transports qui en sont équipés (avions, trains, etc…) que la robotique en général – la miniaturisation grâce à la nano technologie permet l’intégration de fonctions multiples dans de petits boîtiers ; ainsi une montre peut donner l’heure et être un ordinateur, caméra, téléphone etc…

Quelle relation y a-t-il me direz–vous entre le classement des individus et toutes ces techniques utilisées ? Toutes les classes de la société s’en dotent mais cela ne constitue pas une égalité entre eux car leur utilisation est faîte en fonction de ce qui leur est offert : jeux, informations multiples, thésaurisation de documents, logiciels divers pour la création artistique ou d’écriture, etc…

Chaque individu puise dans cette manne de nouvelles inventions toujours prêtes à se mettre au bout de leurs sens inassouvis.

Bien que les individus constituent la masse mondiale du peuplement humain, ils ne se ressemblent pas, chacun constituant une pièce originale unique – Et pourtant en s’assemblant par groupes pour différentes activités ou manifestations diverses : concerts, spectacles ou conférences etc… ils arrivent à se fondre dans une personne unique qui agit, comme il est dit, « comme un seul Homme ».

En conclusion : malgré les interventions démagogiques de pseudo philosophes, de politiques et de pseudo experts scientifiques, les différences restent  flagrantes entre les individus. Leurs qualités demeurent inégales et la peur des mots « inférieur » et « supérieur » gommés par la « Nouvelle Société » ne peut nier la réalité d’un jugement sain par de vrais pédagogues.

Les classements :

Qui a le pouvoir de classer les individus ? Ou du moins qui le prend délibérément et se permet par ce Pouvoir de juger les autres et de les classer par critères de valeurs.

Nous, nous apercevons en examinant la société dans laquelle nous participons, avec solidarité ou sans solidarité avec les autres, que s’opère un clivage entre Dirigeants/Responsables et le reste du peuple –

La masse du peuple est régie par ceux qui les administrent et les gouvernent. Elle doit accepter toutes les lois et directives édictées par le groupe dominant et ses émanations administratives, fonctionnaires de tous ordres ayant le droit et la force de peser sur les individus de la masse populaire. La LIBERTÉ est donc utopique car elle est limitée : les rappels à l’ordre sont multiples et même matérialisés tout au long de nos parcours par des interdits et limitations –

Ainsi le peuple éduqué, formé, dirigé par les institutions, contrôlé par le Pouvoir a le seul recours de s’organiser dans des groupes d’affinités – Ces individus se reconnaissent entre eux par leurs études faites, leurs centres d’intérêt, voire la mode ; voici un exemple de classe qui persiste depuis les temps anciens –

Un autre exemple  de notre temps: Les classes sociales ne se mélangent pas dans les lycées franciliens, et encore moins dans les établissements parisiens.

Ce qui nous conduit à dire que nous avons des CASTES dans les pays Occidentaux par analogie à celles de l’Inde.

Les Castes en Inde se divisent en :

Brahmins – Kshatrias – Valsyas – Sudras – Pariahs ou Harijans ou Dalit, cette dernière caste par la précarité de leur marginalité s ‘appelle communément INTOUCHABLES – autrement dit la partie du peuple sans caste –

En Occident les Brahmins seraient ceux de l’Élite dirigeante ; ceux qui devraient réfléchir pour lier les citoyens de leur pays dans une harmonie de métiers, de fonctions complémentaires débouchant sur une réelle solidarité où la liberté d’expression serait permanente – Le TRAVAIL clé de voûte de tout système doit anoblir le peuple et non l’asservir.

Il est bien sûr évident que tous les citoyens doivent contribuer, parallèlement aux revenus de leur travail, à verser à l’État une côte part pour pouvoir faire fonctionner les institutions – Mais ceci dans une mesure raisonnable et proportionnelle à leurs gains – or, ce n’est jamais le cas ; les dirigeants ont tendance à multiplier les taxes, ce qui appauvrit en définitive certains citoyens dits « moyens » et aussi certaines entreprises – l’Équitabilité n’est jamais obtenue faute de dirigeants assez compétents pour gérer le Budget et réduire les dépenses de secteurs qui risquent de rompre les équilibres – par exemple les guerres modernes en pays souvent orientaux engouffrent  des sommes considérables ; ce qui grève les autres secteurs de dépenses – nous répétons ce qui s’est passé dans l’histoire de Rome sous les règnes d’ Empereurs mégalomanes comme Justinien par exemple et dont les ministres n’étaient pas choisis pour leurs vertus et qui ne devaient  pas toujours leur élévation à leurs talents.

Nous voyons que les Castes remontent depuis toute société organisée dès l’Antiquité – les divisions sont les mêmes – Il est vrai qu’elles sont plus distinctes en Inde. Et pourtant les clivages sont là en Occident mais ressentis autrement par les populations.

Les pseudo démocraties de la plupart des pays civilisés semblent ignorer qu’en réalité, indépendamment  du Pouvoir  absolu donné à ceux qui ont été élus, qu’elles sont naturellement divisées en castes.

Et le Pouvoir joue de ces castes en essayant de les opposer souvent pour mieux régner – Ces façons de gouverner sont les caractéristiques des républiques issues des révolutions, surtout dans le monde européen. Et ces républiques se targuent d’être égalitaires.

Néanmoins si on examine ces castes, peu de leurs individus ne peuvent ou ne veulent pas accéder, pour ceux des castes inférieures, à d’autres castes plus valorisantes.

L’égalité des chances semble être la préoccupation des dirigeants des pays d’Europe, mais « l’école pour tous », le tout à l’école et à l’université n’aboutit pas à cette uniformisation souhaitée d’une façon fallacieuse. En réalité, tout reste ambigu et paradoxal dans le fonctionnement de notre société. Tout laisse faire accroire que c’est voulu.

Au-dessus des castes règne la Démagogie du Pouvoir, qui dans le secret de l’ombre, contrôle la Machine à gouverner.

La quantité des individus constituant les peuples a toujours été un réservoir pour augmenter le nombre de combattants dans les guerres sans fin que se livraient les peuples anciens. Les deux grands phares de ces époques étaient la Grèce et l’Empire romain convoités par tous les peuples du Nord de l’Europe et ceux de l’Orient.

Actuellement le nombre croissant de terriens fait que la consommation en tout genre augmente d’une façon exponentielle. Des problèmes assez graves liés à la consommation se font jour, et, malgré la prise de conscience générale des États et des populations très peu de solutions sont prises pour pallier les nuisances ou freiner la boulimie des peuples nantis au détriment de ceux qui vivent encore comme au Moyen-Âge et pire encore ceux qui souffrent de la famine.

Chacun vit sa caste à sa manière croyant échapper aux phénomènes collectifs.

A l’insu des terriens, les fournisseurs en tout genre  créent des modes, que ce soit pour l’automobile, les vêtements et tous les produits. Episodiquement et chaque année les spécialistes du marketing inventent la nouvelle présentation des produits à grand renfort de publicité pour vendre plus en excitant les appétits de tous ordres. L’humain est façonnable à souhait ; les médias le conditionnent, le manipulent et l’asservissent.

Une nouvelle caste, qui semble flotter dans la société, s’est constituée avec les sans travail, les chômeurs et les assistés.

Les intentions des gouvernants, quant à scolariser dès leur plus jeune âge les enfants et à les pousser malgré eux vers les études secondaires et l’Université, sont évidentes ; c’est de la pure démagogie.

L’Éducation Nationale ne sert qu’à massifier et à niveler la jeunesse pour une instruction de plus en plus sommaire dont la qualité est douteuse. En définitive, l’Éducation Nationale aura préparé les cerveaux à être réceptifs  aux ordres distillés par médias interposés ; que ce soit pour la consommation, la culture ou les orientations politiques. Les castes occidentales perdureront ; le clivage se fait verticalement et horizontalement. Il n’en est pas de même pour les Classes Préparatoires (Prépa) qui forment l’élite selon un enseignement rigoureux dispensé par des professeurs eux aussi étant les meilleurs, en quelque sorte l’élite professorale.

Verticalement :

Les vieux et les jeunes ; deux mondes, deux cercles générationnels bien distincts. La communication est rendue difficile, les uns étant passéistes et peu enclin à évoluer dans l’univers informatique. Les autres plus jeunes baignant dans les nouvelles techniques en permanence, avec beaucoup d’aisance

Nous vivons la fin d’un monde et comme la Rome antique, l’Europe chute d’un seul bloc, et, au fil des décades  la décadence, le déclin sont plus évidents ; comme pour le Monde antique les mœurs dégénèrent et les valeurs s’inversent.

En France avec la multiplicité des partis politiques, il ne peut avoir de cohésion. La dispersion des opinions, le manque de consensus déchirent en permanence cette pseudo république démocratique ; le règne de la démagogie s’amplifie et les élus qui se disent républicains renforcent leur pouvoir pour mieux exploiter le peuple qui les a élus.

Dans la verticalité les strates sociales s’empilent, se frottent et échangent dans la société de consommation par nécessité, mais leur différence est l’avoir. La Fortune est au sommet ; elle fascine les couches plus basses qui rêvent par le jeu d’acquérir le Magot. Mais le jackpot est hasardeux et aléatoire.

Tout est faussé et les gens qui composent le peuple n’ont pas conscience de leur appartenance à une caste précise.

Dans un Monde où le Travail est rare – Le Monde occidental – les destins deviennent aléatoires ; on ne passe plus son métier à l’autre, au successeur ou à l’apprenti, sauf en quelques rares exceptions. Et pourtant les Universités regorgent de jeunes et moins jeunes apprentis spécialistes qui ont la hantise de ne pas pouvoir s’insérer dans le Monde du Travail. Il est hasardeux de prédire l’Avenir de certains jeunes dans des pays occidentaux où l’entreprise devient rare.

Nous sommes à un moment charnière des sociétés mondiales où une mutation doit se faire pour passer dans une autre Pensée des concepts et des choses.

Au moment où nous trouvons de multiples solutions pour gérer l’Homme en général, des pseudos penseurs se complaisent à dire que les hommes sont enfermés dans des problèmes qu’ils n’arrivent pas à résoudre. Or c’est vrai et faux à la fois ; les idéologies sont porteuses de problèmes dont elles se servent pour manipuler la masse des individus. Ainsi englués des groupes entiers deviennent dépendant de ceux qui régissent des systèmes pilotes.

Les solutions sont autant de clés diverses qui servent à libérer la Pensée de l’Homme. Souvent des gourous, des politiques, des gens influents en tout genre confisquent ces clés, ce qui est grandement préjudiciable pour ceux qui doivent subir leurs lois au travers d’instances leur servant de relai et de protection.

Les castes se sont créées et mises en place naturellement. Les dominations parmi les groupes humains se font en cascade.

Lorsque l’on évoque l’Histoire des peuples, les dominations apparaissent avec une évidence remarquable. Les Grands Chefs qui se sont emparés du Pouvoir ; les Rois, les Empereurs, les Princes et autres notables diffèrent très peu. Leur comportement est parfois superposable.

Quand on analyse les sociétés passées, nous sommes parfois étonnés de retrouver les mêmes mœurs qui font notre actualité. Malgré les enseignements et philosophies de nos ancêtres nous semblons les avoir ignorés, non par négligence mais par simple oubli. Nous pensons que d’autres philosophies, doctrines et idéologies doivent se substituer aux anciennes pour vivre notre temps. Seuls quelques individus qui forment la véritable élite de nos sociétés intègrent cet énorme travail effectué sur les concepts et la pensée par nos anciens. Les citations utilisées par certains écrivains ne peuvent expliquer dans leur entier toute l’œuvre d’un penseur. Là aussi nous constatons l’existence de sous castes bien différentes par leur degré d’intelligence. Il est vrai qu’il existe un clivage entre individus hors castes ; ceux qui peuvent, par leur intelligence, comprendre et prolonger les œuvres tant de l’esprit que des techniques et ceux qui sont limités génétiquement. L’héritage génétique est capital. Il n’y a pas d’égalité entre individus et ce malgré le martellement de certains doctrinaires démagogiques qui se servent du mot Égalité pour tromper les sociétés, ce sont les politiques et les religieux qui faussent ainsi les esprits. Le but, leur unique but est de réduire en esclavage les consommateurs autrefois appelés citoyens ; l’humain est à l’image de tous les règnes vivant de la planète Terre.

S’il y a eu déclin et décadence dans les temps anciens, deux mille ans après l’Histoire se répète. Si la grandeur de la Technique est avérée par un progrès constant à l’inverse les mœurs déclinent paradoxalement.

Une société sans castes, à pensée unique, serait la plus grande catastrophe pour une humanité nivelée et servile.

Il est nécessaire de cultiver la différence. Mais certains dictateurs rêvent d’une société uniforme mondiale, manipulable à souhait. La Galère remise en service à l’échelle mondiale où les rameurs seraient par milliards au service de lobbies dominants. Des grandes puissances ont essayé d’asservir des peuples à longueur de millénaires. Mais il y a toujours révolte qui couve dans les pensées de ceux qui prennent conscience de l’asservissement des peuples.

Néanmoins les castes perdurent dans ce Monde foncièrement inégalitaire. Les destinées se construisent au jour le jour ; les humains créant les évènements ne sont pas maîtres de leur propre événement.

Horizontalement, les Dogmes :

Superposés aux pouvoirs politiques les dogmes des religions engluent les peuples.

Les croyances à l’origine des religions mettaient en place des « Êtres Supérieurs » souvent imaginaires auxquels les peuples devaient se soumettre et s’en remettre pour avoir une vie meilleure ou gagner un Paradis après la mort. Couplées aux pouvoirs politiques les religions permettent d’asservir parfaitement les croyants. Malheur à ceux qui n’ont pas de Dieu à vénérer !

Il faut que Dieu ou le Mystère s’exprime par la voix des hommes de la caste des Brahmins ; l’élite « spirituelle » dont font partie le Pape avec toute la hiérarchie descendante, Popes, Pasteurs et jusqu’aux Gourous. Il y a quelques centaines d’années chaque peuple de l’Est et de l’Ouest et du Nord au Sud, avait sa propre religion. A présent elles ont débordé des pays où elles sont implantées et gangrènent le Monde entier.

Le faste des castes riches s’est fait à la sueur des milliers de fronts. Ainsi le témoignent les vestiges du passé. Mais le présent a aussi ses édifices somptueux ; le Vatican, état du plus puissant chef religieux : le Pape et ses cardinaux. Capitale du dogme, de l’endoctrinement des foules lors des bénédictions  papales à l’occasion de certaines fêtes catholiques romaines. L’élite somptueuse face au peuple crédule.

Il serait logique que les castes soient nivelées par les religions qui se disent égalitaires ; or ce n’est pas le cas.

L’Asie comme le Moyen Orient ne sont pas des modèles pour les occidentaux. Ces sociétés hiérarchisées en fonction de leurs religions, de leurs philosophies et de leurs structures politiques n’ont rien à voir avec les pays occidentaux qui souhaiteraient  plus de démocratie et de laïcité.

L’Univers et la Nature terrestre sont les seuls modèles qui pourraient inspirer les terriens. L’Humain croit être un géant par son évolution dans les progrès techniques. Or, les humains prennent conscience de plus en plus de leurs imperfections et de leur petitesse face à cet Univers qui dépasse tout entendement. Il doit sans cesse se remettre en question pour savoir quelle place il a parmi ses proches et dans la Société en tant que contribuable, même s’il n’occupe aucune fonction.

L’Homme conscient et intelligent perçoit les choses, les humains ses congénères et le Monde en général, d’une façon nettement plus précise que ceux dont l’évolution n’a pu se faire normalement et sont demeurés limités par leur incapacité à penser d’une façon autonome. Le libre arbitre est l’apanage des forts.

Une multitude de castes se fait jour avec le nombre de terriens croissant.

Mais il sembleraient, parfois, que tous ceux qui constituent couches et sous couches sociales, s’unissent non pour se défendre mais pour défendre de « grandes causes ».

La confusion des genres est parmi ces « Causes » une Utopie dangereuse pour le genre humain. Déviriliser les mâles peut être l’aboutissement d’une manipulation à l’échelon mondial, comme d’ailleurs renforcer les croyances en proclamant que la Spiritualité sauvera l’Humanité.

Certains groupes d’humains détruisent au lieu de construire une Humanité meilleure.

Quels objectifs poursuivent-ils ? Réduire le nombre d’individus qui menacerait leur profit, en robotisant à outrance ?

La création d’un grand nombre de robots en tout genre leur permettrait de renforcer leur caste régnante et de jouir encore plus dans leur existence de leurs profits en prolongeant leur temps de vie.

L’Homme peut vivre mille ans et il n’y a que quelques privilégiés choisis parmi les élus des « Sociétés associées dominantes » qui pourront bénéficier de cet allongement notable de vie.

Ce futur lointain pour ceux de 2014 sera possible si aucune guerre ou autre calamité naturelle, ne compromet entre temps l’évolution de la société humaine mondiale ; mais tout laisse présager un Avenir difficile, malheureux et dangereux lié à un certain seuil démographique qui ne devrait pas être franchi.

Pour l’instant les castes ne cessent pas de se diversifier mais restent immuables dans leur forme.

Tout semble se centrer sur la quantité d’argent possédée par les individus – L’Or, les métaux précieux, les pierres précieuses restent la référence de la richesse. Mais les productions de masse en tous produits sont des sources d’enrichissement immédiat.

Dans l’antiquité les peuples où les individus étaient les plus aisés représentaient de grandes nations conquérantes. Actuellement et cela est paradoxal, les individus les plus aisés se trouvent parfois dans de tout petits pays qui sont en outre des paradis fiscaux. Pays aux défenses dérisoires mais respectés de fait, souvent pour leur neutralité. Ce sont des refuges pour les financiers de tout poil.

Comment faire communiquer les castes entre elles ? Même à l’occasion de grandes manifestations  se forment des groupes d’affinité spécifique, qui communiquent rarement entre eux. Les tribus existent aussi dans les pays occidentaux, prêtent parfois à s’affronter. On ne tolère que par intérêt les individus visitant la tribu.

En définitive chaque groupe revendique son territoire souvent par égoïsme exacerbé. Alors que la communication inter individus est fulgurante, elle n’abat pas les barrières de castes. L’autarcie n’existe pratiquement plus ; les individus reçoivent par des échanges commerciaux des engins et produits alimentaires qui viennent de très loin par rapport à leur situation géographique. La mondialisation est un épiphénomène virtuel qui n’a de sens que dans un mot : Terriens ; Terriens qui sont loin de rencontrer  d’autres êtres pensant dans la multitude des galaxies de l’Univers.

Nous réalisons enfin, que le modèle indien observé scrupuleusement en Inde, existe bien dans les pays occidentaux. En Inde les autorités savent appliquer lois et médecines qui conviennent aux castes, les besoins étant différents. Ce qui prouve encore que les individus dans chaque groupement de population ou d’ethnie sont dissemblables dans leur comportement, leur façon de penser, leur façon d’exister liés à leurs traditions, à leur environnement et à leurs occupations. L’Inde pourrait être un archétype pour étudier le phénomène des castes. Ce modèle, qui remonte à quelques millénaires et qui perdure encore, pourrait servir à mieux comprendre les spécificités, par exemple, de chaque région de France, d’Allemagne, d’Italie etc. Une abeille ressemble à une guêpe parce qu‘appartenant toutes deux à l’espèce des insectes mais l’une butine les fleurs et fait du miel, l’autre est carnivore, fait de beaux nids en carton et nous pique éventuellement si l’on frôle son habitat. L’espèce humaine a aussi ses différentes ethnies qui se nourrissent différemment et essaient de se supplanter les unes les autres. Et les gens bien pensant qui nous dirigent, en ayant pris le Pouvoir de gré ou de force, veulent tout uniformiser pour leur propre intérêt. Au sommet il est plus difficile de gouverner un monde avec castes que sans caste officiellement. Alors ils ont recours à des astuces machiavéliques utilisant la puissance de l’argent pour tout niveler.

Le métissage est devenu un maître mot pour casser les peuples ; chaque ethnie apporte une diversité enrichissante pour l’autre ; ne corrompons pas la beauté singulière des groupes d’individus qui fait le charme de l’Humanité. Chaque couleur a sa valeur propre, la perdre est désastreuse sur tous les plans. Déraciner des peuples en les émiettant, en provoquant par des guerres ou autres tyrannies des émigrations sauvages qui déstabilisent les individus, les obligeant à recréer leur milieu dans un ailleurs peu favorable à leur épanouissement, à leur culture et tradition. Il est d’autre part criminel de faire briller le miroir aux alouettes dans des pays incapables d’intégrer d’autres ethnies que la leur, au moment où les économies s’effondrent dans ces pays. Une misère extérieure s’ajoute à une autre misère intérieure.

En définitive les Castes profitent aux oligarchies détentrices du Pouvoir mondial qui spéculent sur l’ignorance des peuples. Ces oligarques manipulent en permanence les individus d’une façon globale en faisant appel à leur opinion, en les poussant à manifester sur toute chose, et, ainsi ces individus forment de grands groupes de pensées bien repérables qui les serviront. Il faut à tout prix surveiller les terriens, et, des engins informatiques extraordinaires et puissants, la plupart satellisés, traquent en permanence tout ce qui bouge et s’exprime dans toutes les parties du globe terrestre. Sans s’en douter l’humain se trouve enfermé dans un filet gigantesque à la merci des vrais Dieux terrestres à la Mémoire gigantesque et au cœur privé de sentiments humains comme leurs machines. Il est malheureusement à constater que les Castes ne disparaîtront jamais et conditionneront pour longtemps encore le destin des humains.

L’influence de notre environnement et de notre état d’esprit fabrique notre inconscient, notre subconscient et notre conscience.

error: Content is protected !!