La fiction des mots dans les matins rénovés,
et les soirs descendus en petites marches roses et noires,
Rosée du matin et pluie du soir
aux tropiques indiens
à peine vêtus de soie éclatante.
Charme languissant de l’orientale
en sari flottant à la brise légère,
Voile dans la douceur océane
qui ramène à l’Amour l’être navire sur des grèves dorées.

Oeil étoile et lèvres sensuelles en paroles-sourire
sous la varangue fleurie et parfumée
des senteurs épicées et suaves de la nuit.
Puis partir dans des rêves, chevauchant
les volutes de fumée bleue d’encens
aux îles évanouies dans l’immensité des mers
où pleure la mousson de l’Été.

error: Content is protected !!