Vie

chant nocturne

By 4 juillet 2021 août 20th, 2021 No Comments

Le chant alizéen frôle le zinc dentelle
Et dans l’air doux et chaud ondule la créole.
Sa robe aux seins nouée, chatoyante corolle
D’ombre et de lumière sous la pâle chandelle,

S’entrouvre et se ferme au mouvement de ses hanches,
Et ses pieds nus glissent sur la cire écarlate.
Soudain elle se pose, exquise, délicate ;
Pétale ylang-ylang alangui sur les branches.

Et la case s’endort sous le ciel bleu turquin,
Tandis que sonne clair, sous le blanc lambrequin,
La strideur du grillon, minuscule stentor.

Dehors, la nuit pâlit sous la voûte étoilée,
Et déjà l’Est rosit sur l’Ile dévoilée,
Quand l’hibiscus flambant lance sa flèche d’or.

error: Content is protected !!