Vie

La Mort

By 19 août 2021 No Comments

Mort tant redoutée
Qui trouble toute pensée :
Je vis et j’en suis loin
Se dit l’imbécile heureux.
Et pourtant! Cette monstrueuse Dame
Est peut être à sa porte.

Nos ancêtres sont morts pour que moi je vive
Et vous dise ne craignez pas la mort,
Car de ma mort naîtra la vie de l’autre;
Aussi, dans la chaîne des vies
Mettons au centre nos morts
Qui de l’éternel Orient
 Nous suivent chaque jour
Dans notre course à l’Occident.

Alors tu seras fort, toi mon frère
Quand tu verras le cercueil du repos
Initié, tu as surmonté tant d’épreuves,
Que, malgré la larme qui embue ton œil,
Ton cœur si plein d’amour te dit : Espère !
La Tombe, le Noir, l’Eternité
Enferment dans le Silence

De nombreux êtres accomplis
Ou d’autres à peines nés ;
Tous ensemble, ils communient
Dans ce Champ d’Egalité
Sous la Voûte étoilée,
Qui, parfois, lance une étoile d’or
Sur cet Espace Sacré.

error: Content is protected !!